Coup d’œil sur : Siège

Si je vous dis le mot « château », vous pensez à quoi ?

Vous vous imaginez probablement le monde médiéval de Jeanne d’Arc, tout comme nous : des châteaux forts imprenables, de hauts remparts, de braves chevaliers qui se lancent à l’assaut des murs et des princesses (qu’il faut délivrer) enfermées en haut d’une tour. C’est ce que nous explorons dans notre extension Siège.

Le cœur de la boîte Siège est un immense château en plusieurs parties, qui dominera toutes les tables de jeu où il figurera. Vous disposez d’un solide donjon, de deux grandes portes fortifiées, de seize sections de remparts (en deux tailles) et d’une demi-douzaine de tours, pour assembler le château de vos rêves. Vous pouvez construire une tour solitaire, un petit manoir fortifié, un simple fort frontalier ou une grande forteresse. Et vous pouvez les combiner en une centaine de configurations différentes. Ajoutez à cela les différents types de terrain des hexagones, et vous pourrez bâtir un château solitaire dans une forêt, un donjon entouré de douves, une tour de guet implantée près d’un pont crucial, ou plus simplement la demeure du seigneur local. Concevoir votre château idéal est un jeu en lui-même !

Bien sûr, comme vous êtes très intelligent, vous aurez remarqué l’indice dans le nom de la boîte. Notre extension Siège ne concerne pas uniquement la construction de châteaux.

L’autre face de cette construction frénétique d’une forteresse est le vaste arsenal d’engins de siège, qui servent uniquement à les détruire (et nous avons huit sections de château en ruines, s’ils y parviennent). Vous disposez d’une paire de trébuchets, de balistes, de bombardes, et d’un trio de couleuvrines.

Tout cela se combine pour former un magnifique parc d’artillerie, et les attaquants ont encore d’autres atouts dans leurs manches : quatre sapeurs supplémentaires pour ennuyer les défenseurs de la forteresse, un bélier pour enfoncer la porte barrée, et une tour de siège pour escalader les remparts. Et pour que cette superbe poudre noire du parc d’artillerie ne soit pas gâchée, nous avons aussi inclus douze soldats équipés de canon à main, appelés « haquebutiers ».

Dans le monde réel, les sièges constituent une forme de combat très spécialisé, et c’est aussi le cas dans Joan of Arc. L’extension Siège comprend toutes les règles pour assembler et détruire des châteaux, en utilisant des échelles pour escalader les remparts, des fagots pour remplir les fossés, et ainsi de suite. La plupart de ces règles supplémentaires sont de petites variantes des règles des bâtiments que vous connaissez bien, et ne modifient pas beaucoup le jeu. Cependant, un nouveau mécanisme de jeu change beaucoup de choses : un jeu de cartes pour simuler le siège. C’est un moyen rapide et simple pour représenter le fait qu’un siège est un affrontement qui s’étire sur une longue période de temps, et pas une bataille qui commence par une belle matinée d’été pour se terminer à l’heure du thé.

Pour simuler les mois de siège et de combats qui ont eu lieu avant le jour de l’assaut mis en scène sur votre table de jeu, les joueurs jouent chacun leur tour trois cartes à partir d’une main de cinq cartes. En révélant leurs cartes à tour de rôle, ils lancent diverses actions, comme endommager les remparts, réarranger les cartes du Conseil de guerre, blesser les unités sous des pluies projectiles, se voler l’un l’autre le jeton Premier joueur, et ainsi de suite. Cela peut avoir des conséquences importantes sur la bataille, et même ouvrir potentiellement une brèche dans les murs, ou tout du moins gravement les affaiblir. C’est un moyen simple et rapide de résoudre ces longues semaines de combats, qui rend chaque partie différente. Cette variabilité s’applique à toutes les parties de Siège, que ce soit en mode Bataille ou dans l’un des trois scénarios de la boîte.

En parlant de scénario, les trois scénarios de cette boîte sont des sièges, bien sûr, mais ils sont très différents les uns des autres. Le premier, Le siège de Calais, montre des assiégeants pris en sandwich entre le château et les forces de secours du roi Philippe VI. C’est une bataille assez inhabituelle, où non seulement les Anglais doivent s’emparer du château, mais aussi défendre leurs arrières. Combattre dans deux directions en même temps est toujours délicat, et les Anglais devront agir rapidement pour écraser l’un de leurs adversaires avant de succomber sous le poids du nombre.

Calais est assiégé depuis presque un an au début du scénario, et les cartes de pré-bataille sont très logiques dans ce contexte. Regardez comment cela fonctionne dans cette vidéo de OnTableTop, où Léo arbitre la partie.

Rouen est la seconde ville qui a le triste privilège de figurer dans nos scénarios de Siège. C’est une autre grande bataille, et une autre ville en crise. Là, les défenseurs sont au bout de leurs forces. Ils meurent de faim, et ont décidé de lancer une sortie pour affronter les Anglais. Peut-être trouveront-ils par la même occasion un peu de nourriture, dans le camp ennemi ?

Les Anglais veulent eux aussi saisir leur chance. Peut-être pourront-ils rejoindre la porte ouverte avant le retour des défenseurs et entrer dans la ville, ou au minimum les bloquer à l’extérieur et les détruire. C’est un combat désespéré plein de confusion et de Civils en errance. Le siège de Rouen s’achèvera-t-il aujourd’hui ?

Finalement, nous avons le plus petit des scénarios, Le Siège des Tourelles. Mais la taille ne veut pas tout dire, et ce scénario a quelques tours impressionnants dans son sac. Des renforts français sournois peuvent apparaître derrière les lignes anglaises, un pont peut être construit en urgence pour joindre une île à la terre ferme, et un navire peut être transformé en brûlot ! Il se passe beaucoup de choses dans cette petite bataille.

Siège est une grosse boîte qui satisfera non seulement votre envie de construire des châteaux, mais qui vous permettra aussi de vous plonger dans l’une des formes de guerre les plus emblématiques du Moyen Âge. N’oubliez pas de poster des photos de vos batailles les plus épiques !

Votre vie privée est importante

Nous utilisons des cookies et d'autres technologies sur notre site pour personnaliser le contenu, fournir des fonctions liées aux médias sociaux et analyser notre trafic. Plus d'info