PIRATES!

Si les nouvelles de Solomon Kane ont pour cadres différents pays, la mer n’est cependant pas étrangère à Kane. Ainsi, dans le poème « Le retour de Solomon Kane », il relate une bataille navale à laquelle il a pris part contre la flotte espagnole. Nous savons également que Sir Francis Drake lui-même le considérait comme « le meilleur bretteur originaire du Devon ». Dans « La flamme bleue de la vengeance », nous voyons qu’il connaît bien nombre de pirates (ou plus exactement de boucaniers devenus pirates), et nous apprenons en outre qu’il a été témoin d’actes peu reluisants commis par ces gens qu’il pensait être dans son camp. Tout ceci explique peut-être (ou pas), pourquoi Kane préfère désormais arpenter la terre que les mers…

Illustration par Guillem H. Pongiluppi

Votre vie privée est importante

Nous utilisons des cookies et d'autres technologies sur notre site pour personnaliser le contenu, fournir des fonctions liées aux médias sociaux et analyser notre trafic. Plus d'info