De nouveaux cauchemars

C’est mal si j’apprécie énormément vous infliger de nouveaux Cauchemars (sous la forme de cartes) ? Probablement, mais vous savez bien que vous adorez ça.

  • Jake

Heu… merci ?

Comme nous l’avons déjà dit dans une actu précédente, les cartes Cauchemar permettent d’augmenter la difficulté du jeu, ou tout simplement de saupoudrer quelques instants périlleux dans vos parties. Alors qu’une carte Ténèbres peut faire se rapprocher 1 ennemi de notre héros pour le combattre, une carte Cauchemar peut lui en envoyer 2 ou 3, qui lancent alors une attaque coordonnée. Doubler certains effets est une manière simple de rendre très rapidement la vie de Solomon bien plus compliquée, et il n’y a pas besoin de plein de règles supplémentaires pour compliquer une situation.

Les cartes Cauchemar nous permettent d’introduire certaines options vraiment trop affreuses pour les mettre sur une carte Ténèbres : retirer simultanément tous les dés stockés sur les tableaux de bord de toutes les Vertus, faire venir plus d’Ombres qu’il ne peut y avoir normalement en jeu, retirer des cartes Ténèbres de la pioche (comme elles font office de compte-tours pour le Chapitre, c’est vraiment très désagréable), ou provoquer la fuite de l’un des alliés de Solomon…

Les cartes Cauchemar permettent de rendre le jeu encore plus rejouable. Quand vous aurez joué un acte un certain nombre de fois, découvert la majorité des cartes Chapitre et des cartes Découverte, et que vous pensez que vous avez pris le coup, rajouter quelques cartes Cauchemar vous offrira un tout nouveau défi.

Mais ce n’est pas tout. Vous avez aussi débloqué les tableaux de bord en relief !

Je ne sais pas pourquoi, mais avoir le simple morceau de carton des tableaux de bord en relief me rend très heureux. J’espère que vous aurez le même sentiment que moi, et que notre petit jeu pourra répandre un peu de joie. Ce prochain stretch goal applique la merveilleuse technologie du « dual-laying » à tous les grands tableaux du jeu. Cela veut dire que les tableaux de bord des 4 Vertus, celui des échelles de la boîte de base, ainsi que le tableau de bord de Providence pour le mode solo (et tous les autres que nous débloquerons peut-être dans de futurs stretch goals) bénéficieront de ce traitement en deux couches. Génial.

Si vous ne savez pas ce que c’est, cela signifie que les tableaux de bord seront constitués de deux épaisseurs de carton épais, au lieu d’une seule. En évidant certaines zones de la couche supérieure, vous obtenez un tableau de bord comportant des creux qui vous permettent de placer vos cubes ou vos jetons, et dans notre cas, vos dés. Et je ne sais pas pourquoi, mais cela plaît beaucoup à l’enfant de 5 ans qui sommeille encore en moi.

Et c’est tout ?

Eh bien non !

Les prochains stretch goals forment le début d’une toute nouvelle aventure. Vous avez déjà traversé comme l’éclair un nouvel acte entier avec Le Grand chasseur de sorcières, ainsi que le mode solo, les jetons en plastique, toute une pile de cartes Cauchemar, et plus encore. Rien ne vous arrête ! Qu’est-ce qui nous attend ? Je pense qu’il est probablement temps de commencer une nouvelle aventure. Et si on parlait d’un ogre ?

Le mot « ogre » est très intéressant, car il est bien connu de tous les joueurs familiers des jeux médiévaux fantastiques. Apparemment, il a été utilisé pour la première fois à l’époque de Solomon Kane, dans les étendues désolées de la France rurale. Et, quelle coïncidence, c’est exactement là que nous allons nous rendre, pour l’ouverture de notre prochaine aventure.

Vous avez débloqué les nouvelles cartes Chapitre, et voici que nous attend une baronne à la sévère apparence.

Ben

Votre vie privée est importante

Nous utilisons des cookies et d'autres technologies sur notre site pour personnaliser le contenu, fournir des fonctions liées aux médias sociaux et analyser notre trafic. Plus d'info